La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Emotion

Tourpilles
Recueil de citations


Emotion



"La publicité, au contraire [de la communication], ne fait que rester dans le titre. C'est le registre de la propagande, qu'elle soit politique ou commerciale. Elle cherche à enfermer dans une communication superficielle, fondée sur le martelage de slogans et d'images. Elle veut engendrer des "conduites réflexes" et repousser le discours de la raison. Partant du même point, elle est finalement l'antithèse d'une volonté de communiquer une réflexion profonde cherchant à dépasser les apparences ou les émotions."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 75

"Une esthétique du pouvoir a remplacé l'exercice du pouvoir concédé à des entourages mondains, des experts technocratiques, des analystes financiers, des éminences lovées dans des cabinets ministériels plus habiles à flatter qu'à trancher. Peu à peu, des clans parisianistes ont pris le contrôle des leviers de commande de l'État, réduisant toute initiative à un effet d'annonce, la soumettant à l'appréciation des sondages, voire de la mode. D'où une dictature sournoise de l'émotion, dans une atmosphère de cour ou de Bas-Empire, aggravée par une dérive monarchique dans le fonctionnement des institutions."
Jacques Chirac - 1932-2019 - La France pour tous

"Dans leur volonté de "forger l'opinion", nos responsables politiques se croient en effet obligés de répondre par une intervention médiatique à chaque fait divers qui suscite l'émotion populaire. Dans un accord presque parfait avec les grands médias (pour qui c'est sans doute de l'audimat assuré), ils prennent position sur tout et n'hésitent pas à crédibiliser leurs interventions et les mesures qu'ils sont amenés à proposer avec une surenchère de chiffres, utilisés le plus souvent hors du contexte dans lequel ils ont été produits."
Lorraine Data - Le grand trucage - 2009, page 174

"Pour comprendre la vie, les économistes ne cessent d'en chasser le sel, l'amour, le désir, la violence, la peur, l'effroi, au nom de la rationalité des comportements. Ils traquent pour la détruire cette émotion qui abolit la chaîne causale."
Bernard Maris - 1946-2015 - Houellebecq économiste, 2014

"Polémiques, faits divers, images-choc, voyeurisme, micro-trottoir, téléréalité. À l'ère du multimédia, nous assistons au triomphe de l'émotion. Le pouvoir médiatique s'impose en faisant vibrer la sensibilité au rythme haletant de stimulations sonores et visuelles qui produisent une véritable addiction collective aux émotions. Le pouvoir politique joue sur les mêmes ressorts. S'il est vrai que l'émotion est le cheval de Troie de la manipulation, cette débauche d'excitations sensorielles soulève des enjeux éthiques majeurs. Quand nos émotions sont dévoyées, ce sont nos jugements de valeur qui se trouvent pervertis."
Pierre Le Coz - Le gouvernement des émotions et l'art de déjouer les manipulations, 2014

"Emerveiller pour séduire, rien de plus facile avec la cible idéale des chercheurs en marketing, à savoir : les enfants - on parle de psychoséduction infantile. L'un de ces experts, M. Clyde Miller, explique l'importance de s'adresser spécifiquement à eux : "Cela prend du temps, oui, mais, si vous comptez rester dans les affaires assez longtemps, songez à ce que cela peut signifier de profits pour votre firme si vous pouvez conditionner un million ou dix millions d'enfants qui seront un jour des adultes dressés à acheter votre produit comme les soldats sont dressés à avancer quand ils entendent commander : "En avant, marche !"
Pour fidéliser ces nouveaux clients, l'idée a été d'intégrer, au sein du magasin, des jeux, des participations ludiques. De manière à inscrire dans leur mémoire émotionnelle cette atmosphère joyeuse qu'ils essaieront, une fois adultes, de revivre en consommant. Cinquante ans plus tard, ces pratiques font les beaux jours d'Ikea ou encore de McDonald's."

Frank Mazoyer - Consommateurs sous influence : l'irrésistible perversion du besoin, Le Monde diplomatique, décembre 2000

"Le printemps, l'été, l'automne et l'hiver sont des saisons aujourd'hui obsolètes. Vive les saisons sportives. Nous comblerons les creux de la vague d'un réjouissant scrutin électoral, d'une élection de miss, d'un radio-crochet européen ou de galas humanitaires qui lâchent la bonde à l'émotion trop longtemps contenue. Ainsi, nous anesthésierons les citoyens, qui hurleront leur soutien populaire dans des stades ou devant leur poste plutôt que de s'interroger sur des sujets qui ne leur appartient pas de prendre en charge."
Michel Piquemal - Le Prophète du libéralisme [satire] - Page 82 - 2005

"La presse fait son métier, elle est un miroir, un amplificateur. Nous sommes passés d'une démocratie représentative à une démocratie d'opinion, puis d'émotion. Toute émotion, bonne ou mauvaise, est un déclencheur de réactions."
Anne Sinclair - Interview Grazia, par Lise Martin, 06 mars 2017




Accueil     Citations     Haut de page