La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Société > Page 2/7

"Tourpilles", le recueil de citations


Société

Page 2 / 7



"Après la fin du développement, la décroissance soutenable, avec la sortie de la société de marché qu'elle implique, est la réponse logique pour permettre à l'humanité d'échapper aux conséquences désastreuses de la barbarie consumériste, pour que l'humanité s'accomplisse comme l'humanité, si tel est son désir en prenant conscience d'elle-même."
Jean-Claude Besson-Girard - Decrescendo cantabile, 2005, page 127

"Dans nos sociétés enrichies, mais incapables d'éradiquer les phénomènes d'exclusion sociale en leur propre sein, le silence acheté par l'illusion du confort pour la grande majorité des consommateurs remplit la même fonction que l'omerta mafieuse. Les intimidations sont officielles et encouragées par les Etats : si nous consommons moins, nous ne sommes pas de "bons patriotes" puisque nous ne participons pas à la croissance économique qui est censée apporter des bienfait à tout le monde."
Jean-Claude Besson-Girard - Decrescendo cantabile, 2005, page 165

"De quoi est né le socialisme ? De la révolte de tous ces sentiments blessés par la vie, méconnus par la société. Le socialisme est né de la conscience de l'égalité humaine."
Léon Blum - 1872-1950

"Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence."
Léon Blum - 1872-1950 - Nouvelles conversations de Goethe avec Eckermann

"La "civilisation" du jean, du coca-cola et du McDonald's a pour elle non seulement le pouvoir économique mais aussi le pouvoir symbolique qui s'exerce par l'intermédiaire d'une séduction à laquelle les victimes elles-mêmes contribuent. En faisant des enfants et des adolescents, surtout les plus dépourvus de systèmes de défense immunitaires spécifiques, les cibles privilégiées de leur politique commerciale, les grandes entreprises de production et de diffusion culturelle, et spécialement de cinéma, s'assurent, avec l'appui de la publicité et des médias, à la fois contraints et complices, une emprise extraordinaire, sans précédent, sur l'ensemble des sociétés contemporaines qui s'en trouvent comme infantilisées."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Contre-feux 2, 2001

"Le drame de la société - occulté par la prospérité des marbriers et la satisfaction des fleuristes - quand on inhume un homme, c'est de devoir enterrer en même temps un pouvoir d'achat."
Philippe Bouvard - né en 1929 - Mille et une pensées - 2005

"Les difficultés s'accumulent sur la société française. Précarisées, menacées de déclassement, confrontées au "descenseur social", les classes moyennes et les classes populaires vivent d'autant plus difficilement la crise actuelle qu'elles ont été victimes, depuis plus de deux décennies, d'un phénomène d'éviction des centres vers leurs périphéries. La mutation de la répartition des classes sociales laisse apparaître que ce que l'on avait coutume de définir comme des "fractures sociales" sont aussi peut-être des "fractures spatiales"."
Gaël Brustier et Jean-Philippe Huelin - Recherche le peuple désespérément - 2009, page 32

"Le bourreau et le souverain forment un couple. Ils assurent de concert la cohésion de la société."
Roger Caillois - 1913-1978 - Instincts et société - 1964

"Entre colonisateur et colonisé, il n'y a de place que pour la corvée, l'intimidation, la pression, la police, le vol, le viol, les cultures obligatoires, le mépris, la méfiance, la morgue, la suffisance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilis. [...] J'entends la tempête. On me parle de progrès, de "réalisations", de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d'eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d'elles-mêmes, de cultures piétinées, d'institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d'extraordinaires possibilités supprimées."
Aimé Césaire - 1913-2008 - Discours sur le Colonialisme, 1950

"Améliorer notre société, c'est toujours possible... La fraternité, surtout, consiste à ne pas abandonner les laissés-pour-compte."
Georges Charpak - 1924-2010

"Le chemin de la décroissance est ténu, il possède bien des écueils, il chemine sur le fil du rasoir tant cette idée oblige à rompre avec l'idéologie qui traverse notre imaginaire. Afin d'éviter de "verser" dans le virage qu'elle demande à la société, la décroissance doit cultiver ses différences, le débat, la capacité à s'interroger sur ses réponses et refuser tous les sectarismes. Cette voie est bien sûr exigeante. Il est toujours plus tentant de suivre une personne péremptoire que celle qui fait part de ses doutes."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 120

"La télévision, média de la superficialité par excellence, est une grande productrice de ces débats simplificateurs et stériles. Elle participe à la diffusion, dans la société, d'un mode de fonctionnement binaire dévastateur qui constitue le meilleur moyen d'éviter toute structuration et tout développement de la pensée. Ce fonctionnement est une extraordinaire machine à abêtir."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 187



>>> Page 3 des citations sur la société



Accueil     Citations     Haut de page