La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Société > Page 6/7

"Tourpilles", le recueil de citations


Société

Page 6 / 7



"L'avenir de chacun réside dans son vouloir et sa résistance à l'endroit de ce qu'on veut qu'il soit socialement, à l'exclusion de tout autre dessein".
Michel Onfray - né en 1959

"Je me sens extrêmement coupable. Nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social qu'avait fondé notre société. C'est vraiment là où nous en sommes. Vous n'en n'avez pas conscience, mais vous êtes programmés. Maintenant, c'est à vous de décider à quel point vous êtes prêts à renoncer à votre indépendance intellectuelle. Nous organisons notre vie autour de cette fausse image de la perception, parce que nous sommes récompensés par des signaux instantanés "coeur", "likes", "pouce bleu", et on leur donne de l'importance. Et on les confond avec la vérité, c'est juste mauvais."
Chamath Palihapitiya, ancien vice-président de Facebook - débat organisé par la Stanford Graduate School of Business, novembre 2017

"Pour construire un projet de société, n'ayons pas peur d'affirmer nos valeurs et dire que la liberté c'est l'émancipation."
Henri Pena-Ruiz, philosophe - MAIF infos septembre 2003

"La propriété et la royauté sont en démolition dès le commencement du monde ; comme l'homme cherche la justice dans l'égalité, la société cherche l'ordre dans l'anarchie."
Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ? - 1840

"La plus haute perfection de la société se trouve dans l'union de l'ordre et de l'anarchie."
Pierre-Joseph Proudhon - 1809-1865 - Qu'est-ce que la propriété ? - 1840

"L'histoire, si loin que nous remontons dans le passé, si diligemment que nous étudions autour de nous les sociétés et les peuples civilisés ou barbares, policés ou primitifs, l'histoire nous dit que toute obéissance est une abdication, que toute servitude est une mort anticipée ; elle nous dit que tout progrès s'est accompli en proportion de la liberté, de l'égalité et de l'accord spontané des citoyens. Tout siècle de découvertes, nous le savons, est un siècle pendant lequel le pouvoir religieux et politique se trouvait affaibli par les compétitions, et où l'initiative humaine avait pu trouver une brèche pour se glisser, comme une touffe d'herbes croissant à travers les pierres descellées d'un palais."
Elisée Reclus - 1830-1905 - Evolution & Révolution - 2008, page 49

"J'appelle ploutocratie un état de société où la richesse est le nerf principal des choses, où l'on ne peut rien faire sans être riche, où l'objet principal de l'ambition est de devenir riche, où la capacité et la moralité s'évaluent généralement (et avec plus ou moins de justesse) par la fortune..."
Ernest Renan - 1823-1892 - L'Avenir de la science, Pensées de 1848 - 1890

"Une société où l'économique domine le politique (et dans l'économique, la compétition donc le calcul et l'appétit du gain, ce qui est la définition même d'une économie de marché est une société qui crée des inégalités insupportables."
Paul Ricoeur - 1913-2005 - Innocente culpabilité de Marie de Solemne - 1998

"Le paupérisme. Il forme désormais l'une des toiles de fond du paysage contemporain. La misère n'est plus un malheureux accident, un résidu, un scandale que l'on peut espérer faire et voir disparaître ; elle fait partie intégrante - et indispensable - du fonctionnement de notre société."
Jacques Rigaudiat - Le nouvel ordre prolétaire - page 18 - 2007

"La première loi sociale est donc celle qui garantit à tous les membres de la société les moyens d'exister ; toutes les autres sont subordonnées à celle-là ; la propriété n'a été instituée ou garantie que pour la cimenter ; c'est pour vivre d'abord que l'on a des propriétés. Il n'est pas vrai que la propriété puisse jamais être en opposition avec la subsistance des hommes."
Maximilien de Robespierre - 1758-1794 - Discours à la Convention nationale sur les subsistances, 2 décembre 1792

"Quand l'habitude sera prise d'éliminer les monstres, de moindres tares feront figure de monstruosités. De la suppression de l'horrible à celle de l'indésirable, il n'y a qu'un pas... Cette société nettoyée, assainie, cette société sans déchets, sans bavures, où les normaux et les forts bénéficieraient de toutes les ressources qu'absorbent jusqu'ici les anormaux et les faibles, cette société renouerait avec Sparte et ravirait les disciples de Nietzsche, je ne suis pas sûr qu'elle mériterait encore d'être appelée une société humaine."
Jean Rostand - 1894-1977 - Le courrier d'un biologiste

"... ce n'est donc pas parce que la Société aura instruit ou éduqué les hommes que ceux-ci, dans les générations suivantes, se montreront plus intelligents ou plus vertueux, ni même plus aptes à recevoir l'instruction ou l'éducation. Chaque génération, à cet égard, doit repartir de zéro, sans bénéficier aucunement de l'apprentissage de celles qui l'on précédée."
Jean Rostand - 1894-1977 - Ce que je crois

"La République est le destin commun de tous ceux qui ont choisi la France, quelle que soit leur origine ou leur religion. C'est elle qui est la cible des communautaristes et des intégristes qui veulent imposer une société cloisonnée, fermée, à l'anglo-saxonne, où à chaque ethnie correspond un quartier, où plus personne ne communique avec l'autre parce qu'il est différent."
Georges Sarre - 6 mai 2003

"La société étant divisée par tranches, comme un bambou, la grande affaire d'un homme est de monter dans la classe supérieure à la sienne et tout l'effort de cette classe est de l'empêcher de monter."
Stendhal - 1783-1842



>>> Page 7 des citations sur la société



Accueil     Citations     Haut de page