La Toupie  >  Citations  >  par thèmes  >  Société > Page 7/7

"Tourpilles", le recueil de citations


Société

Page 7 / 7



""Principe du libre examen", disent les statuts de l'Université, et disons-nous également dans le langage courant. Ce principe, nous tendons tous naturellement à y voir celui qui guide le savant ou le chercheur libre, qui marche droit vers la vérité, sans se laisser impressionner par les injonctions plus ou moins discrètes que la société, la religion, les partis politiques sèment sur sa route."
Jean Stengers - 1922-2002 - D'une définition du libre examen - Revue de l'Université de Bruxelles, oct.-déc. 1955


"Lorsqu'une association s'est cristallisée en société, elle a cessé d'être une association, vu que l'association est un acte continuel de réassociation. Elle est devenue une association à l'état d'arrêt, elle s'est figée. [...] Elle n'est plus que le cadavre de l'association ; en un mot, elle est devenue société communauté."
Max Stirner - 1806-1856 - L'Unique et sa propriété - 1845

"La montée d'un prolétariat chinois sous-payé a un effet gravement déflationniste sur les prix et les salaires des pays industrialisés et elle n'est pas près d'être enrayée, car la Chine est un pays totalitaire. Il faut donc des barrières douanières et des contingentements provisoires. J'ai été très frappé de la réceptivité de la société française à cette remise en question du libre-échange."
Emmanuel Todd - né en 1951 - Interview à Télérama - 2007

"Si Sarkozy existe en tant que phénomène sociale et historique, malgré sa vacuité, sa violence et sa vulgarité, nous devons admettre que l'homme n'est pas parvenu à atteindre le sommet de l'Etat malgré ses déficiences intellectuelles et morales, mais grâce à elles. C'est sa négativité qui a séduit. Respect des forts, mépris des faibles, amour de l'argent, désir d'inégalité, besoin d'agression, désignation de boucs émissaires dans les banlieues, dans les pays musulmans ou en Afrique noire, vertige narcissique, mise en scène publique de la, vie affective et, implicitement, sexuelle : toutes ces dérives travaillent l'ensemble de la société française ; elles ne représentent pas la totalité de la vie sociale mais sa face noire, elle manifeste son état de crise et d'angoisse."
Emmanuel Todd - né en 1951 - Après la démocratie - 2008, page 17

"La baisse des impôts des plus favorisés est un aspect important de la politique mise en oeuvre par Nicolas Sarkozy. On aurait cependant tort d'y voir la manifestation d'une conscience de classe. L'histoire nous montre plutôt que les classes supérieures, lorsqu'elles ont conscience d'elles-mêmes, lorsqu'un dessein les anime et qu'elles aspirent à diriger la société, se font un devoir de payer l'impôt, que ce soit un impôt au sens strict, ou un impôt du sang dans le cas des noblesses militaires. Une classe dirigeante qui cherche à se débarrasser de ses obligations fiscales et sociales est un groupe en perdition, un non groupe plutôt, une collection de narcisses économiques égarés dans l'Histoire."
Emmanuel Todd - né en 1951 - Après la démocratie - 2008, page 208

"L'homme qui ne veut ni retourner à Moïse, au Christ ou à Mahomet, ni se contenter d'un arlequin éclectique doit reconnaître que la morale est le produit du développement sociale ; qu'elle n'a rien d'invariable ; qu'elle sert les intérêts de la société ; que ces intérêts sont contradictoires ; que la morale a, plus que toute forme d'idéologie, un caractère de classe."
Léon Trotski - 1879-1940 - Leur morale et la nôtre, page 34
"La théorie des droits naturels de propriété fait de l'effort productif d'un individu autosuffisant et isolé, la base de la propriété qu'on lui attribue. Ce faisant elle oublie qu'il n'y a ni isolement ni auto-suffisance de l'individu. Toute la production est, en fait, une production grâce à la communauté, et la richesse n'est telle qu'en société."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - The American Journal of Sociology, novembre 1898

"Nous souhaitons défendre le caractère diversifié des activités humaines indispensable à notre équilibre, qu'elles soient familiales, culturelles, associatives, politiques, amoureuses... Le travail doit retrouver sa "juste place".
Posons donc la question suivante sans ambiguïté : Et si, en défendant un autre idéal, une autre notion de la richesse, une autre vision du monde, la glorification aveugle du mérite et du travail n'avait plus de sens? Alors, il faudrait accepter de changer de système et de promouvoir un système humaniste où la logique dominante n'est plus marchande, où l'essentiel n'est pas "économiquement mesurable". Une société où la richesse se définit différemment."

Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 51

"En ce début de siècle, le capitalisme productivisme et financier est condamné, mais il ne le sait pas encore. Sa bonne santé apparente est spectaculaire et insolente. Il règne en maître sur la production des produits et services, sur la diffusion d'une culture mondialisée et a réussi à déconnecter le monde financier de l'économie réelle. Pourtant, des signes annonciateurs de sa fin commencent à apparaître : épuisement des ressources naturelles, dérèglement climatique, montée en puissance des inégalités, dégradation des conditions de vie sur terre, pollution de l'eau, de l'air et du sol, replis communautaires et religieux.
Reprendre le combat des idées et du projet de société, lutter contre l'idéologie dominante pour laquelle croissance matérielle, épanouissement par la consommation et centralité de la valeur travail est l'horizon indépassable : voilà le socle, l'accord minimum qui permet à ceux qui partagent ce constat de nous rejoindre pour construire les fondations d'un alterdéveloppement."

Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 156

"Une société n'est forte que lorsqu'elle met la vérité sous la grande lumière du soleil."
Emile Zola - 1840-1902 - Lettre à Louis Ulbach, 6 novembre 1871



>>> Retour page 1 des citations sur la société



Accueil     Citations     Haut de page